Douleurs chroniques et cannabinoides

Pourquoi utiliser les cannabinoïdes pour traiter vos douleurs chroniques ?

 

Dans l’histoire, les phytocannabinoides ont largement été utilisés à des fins thérapeutiques, et plus particulièrement en tant qu’analgésiques. Cependant, le circuit des cannabinoïdes est relativement récent, 20 ans seulement se sont passés depuis la première caractérisation grâce aux recherches pionnières de Raphaël Mechoulam. Ses recherches ont fait basculer ce remède maison au rang des recherches pharmacologiques.[1]

Depuis la découverte des récepteurs cannabinoïdes, la gestion de la douleur est devenue l’une des branches principales de recherche.

Des preuves irréfutables ont montré que les cannabinoïdes diminuent les douleurs de l’allodynie thermique et mécanique, montrant ainsi leurs rôles dans la douleur neuropathique. [2]

Allodynie = la survenue d’une douleur déclenchée par un stimulus qui est normalement indolore.

Récepteur CB1 et son action contre la douleur 

 

Le principal médiateur de l’effet antinociceptif (qui inhibe la sensibilité à la douleur) se trouve être le récepteur CB1. Ces récepteurs sont situés principalement dans le système nerveux. Dans le traitement de la douleur, il est donc bénéfique de cibler directement ces récepteurs dont la répartition anatomique permet d’atteindre le centre de la douleur situé dans le cerveau.[3]

 

 

Les agonistes de ce récepteur CB1 (tout médicament qui active les récepteurs CB1, tels que le THC), prévient l’embrassement de la douleur (en anglais : wind-up) dans la corne dorsale (une sensation exagéré de la douleur qui peut emmener à une allodynie, de l’hyperalgésie et tous autres types de douleurs neuropathiques).

Hyperalgésie = augmente la sensation de douleur, habituellement due à des récepteurs et des terminaisons nerveuses endommagés.

Par conséquent, il est crucial de comprendre que savoir manipuler le circuit des cannabinoïdes est plus avantageux que cibler directement les opioïdes dans le traitement de la douleur neuropathique. [3,4]

De plus, les médecines qui activent les récepteurs CB1 maintiennent son efficacité, contrairement à la morphine qui devient moins efficace avec le temps (ce qui fait qu’à la longue on doit augmenter le dosage et avec lui les risques d’effets secondaires).

Cannabinoids VS opioids 

La médication couramment utilisée dans le traitement de la douleur reste principalement des opioïdes. Seulement environ 50 % des personnes qui souffrent y trouvent leur compte dans le soulagement de leurs symptômes. Le secteur médical tirerait un grand bénéfice à utiliser des médicaments qui agissent sur la modulation du système cannabinoïde.[5]

Les opioïdes sont prescrits dans le monde entier et c’est seulement récemment que le Sativex a été approuvé dans le traitement de la douleur dans certains pays européens.

Ci-dessous, nous avons recensé les effets secondaires de ces deux produits (cannabinoïdes vs opioïdes).

Gardez à l’esprit que partir à la recherche d’une thérapie à base de cannabinoïdes ne veut pas forcément dire utiliser des médicaments à base de THC (cannabinoïde responsable de l’effet psychoactif). De nombreuses recherches vont justement dans ce sens, et rendent les médicaments à base de cannabinoïdes plus surs et non psychoactifs.

 

Nb : certain des effets secondaires cités pour le cannabis ne sont pas des « effets non désirés » par les patients comme la bronchodilatation, l’aide au sommeil, le soulagement des crampes, les propriétés anti inflammatoires et antispasmodiques, nous les reportons simplement pour faire un comparatif avec la morphine.

BY VIOLA BRUGNATELLI · PUBLISHED MAY 5, 2015 · UPDATED JULY 7, 2017

Copyright Nature Going Smart

Traduit et proposé par Alpha-CAT

List of references

  1. British Medical Association (1997) Therapeutic Uses of Cannabis. London, Harwood Academic Publishers
  2. Fox, A., Kesingland, A., Gentrym C., McNair, K., Patel, S., Urban, L., James, I. (2001) The role of central and peripheral Cannabinoid 1 receptors in the antihyperalgesic activity of cannabinoids in a model of neuropathic pain. Pain, 92, 91-100.
  3. Martin, B.R., Lichtman, A.H. (1998) Cannabinoid transmission and pain perception. Neurobiol.Dis., 5, 447-461.
  4. Lichtman, A.H., Martin, B.R. (1991) Spinal and supraspinal components of cannabinoid-induced antinociception. J.Pharmacol. Exp. Ther., 258, 517-523.
  5. Mao, J., Price, D.D., Lu, J., Keniston, L., Mayer, D.J. (2000) Two distinctive antinociceptive systems in rats with pathological pain. Neurosci. Lett., 280, 13-16.

21 Commentaires sur “Douleurs chroniques et cannabinoides

  1. Reichling says:

    Bonjour
    Mon mari souffre de douleurs insupportables au niveau des jambes. Les Anti douleurs ne font plus rien et le médecin n est pas d accord de donner plus fort que le Valtran.
    Où et comment puis je lui procurer vos produits?
    Merci beaucoup.
    Michèle Reichling

    • kim bercet says:

      Bonjour Michèle,
      Je vous remercie pour votre intérêt. Je vous ai envoyé un mail en réponse. N’hésitez pas à revenir vers nous si besoin.
      Bien à vous,

  2. Jean-Marie Blaes says:

    Bonjour,
    ma femme souffre de cystite interstitielle depuis 5 ans, avec besoin d’uriner très fréquent surtout la nuit, provoquant de fortes douleurs (sensation de brulure et déchirure); seuls calmants (superficiels), les opioïdes (tramadol)
    le CBD peut-il aider, comment s’en procurer ?

    • kim bercet says:

      Bonjour Jean-Marie,

      Je viens de vous envoyer un mail en réponse à votre demande. J’espère avoir répondu à vos questions, n’hésitez pas revenir vers nous si besoin
      Bien à vous

    • Olivier says:

      Bonjour ma mère souffre de la même pathologie depuis 9 ans.
      Lui préconiseriez vous la prise de CBD?
      Je vous remercie de votre retour
      Très cordialement

  3. Marotte Julie says:

    Bonjour,
    Je suis atteinte de la sclérose en plaques et souffre en permanence de douleurs surtout au niveau des jambes. Je suis très intéressée par vos gélules. Comment me les procurer? Je suis en train d ‘en essayer d’autres a base de soi disant cannabis mais aucun effet .
    Je voulais savoir s’il n’y a pas de contre indications majeures quant à ma maladie.
    Merci
    Cordialement

    • kim bercet says:

      Bonjour Julie,

      Je viens de vous envoyer un message sur votre boite mail en réponse à votre comemntaire. Je vous remercie pour votre intérêt et j’espère à très bientôt !

  4. lacaze carole says:

    Bonjour, je souffre de douleurs chroniques musculo-squelettiques associées à un syndrome de fatigue chronique actuellement traitées avec du tramadol.Pouvez-vous me renseigner et m’indiquer sous quelle forme adaptée je peux traiter ces douleurs avec des cannabinoïdes?
    Merci d’avance pour votre réponse
    Cordialement.Carole

  5. nathalie naîb says:

    Bonjour, je souffre de céphalées invalidantes depuis l’âge de 7 ans. En 2007, j’ai fait un accident cardiaque suite à la prise de mon Triptan habituel. Depuis j’ai essayé plusieurs traitements de fond sans succès mais avec beaucoup d’effets secondaires plus ou moins graves… Y-aurait-il une posologie de CBD qui pourrait m’aider ? Merci de me tenir informée. Cordialement,
    Nathalie

    • kim bercet says:

      Bonjour Nathalie, le CBD est reconnu pour avoir des propriétés anxiolytiques et anti-inflammatoires, il pourra sans doute vous aider à diminuer les maux de crâne et pressions au niveau de la tête. N’étant ni médecin ni pharmacien, voici les recommandations sur les produits CBD : pour la prise de l’huile de CBD, c’est généralement 2 à 3 gouttes (allant jusqu’à 10 gouttes par prise) sous la langue 2 à 3 fois par jour. Pour la prise des capsules de CBD, c’est généralement 1 capsule pendant les repas 2 à 3 fois par jour. Nos gélules sont plus concentrées en cannabinoïdes (6% contre 4% pour l’huile). Ensuite, en fonction des effets ressentis et voulus, vous pouvez augmenter le dosage petit à petit.

      Si vous décidez d’utiliser le CBD, je vous conseille d’en parler à votre ou vos médecins pour leur(s) demander leur(s) avis de potentielle interaction avec votre traitement. Ils pourront également se renseigner à travers des revues ou articles sur pubmed, par exemple.

      Bien à vous,

  6. chargros.danielle says:

    Bonjour, Fibromyalgique depuis l’année 2000, avec le temps j’ai appris à gérer ma douleur et à vivre avec la maladie, malgré tout, il y a des crises plus fortes certaines fois et là c’est le cas en ce moment d’où l’achat de l’huile CBD. En combien de temps agit l’huile CBD? Je prends 3X10 gouttes jour mais le résultat n’est pas satisfaisant, les douleurs sont toujours là? J’ai aussi fatigue chronique, arthrose, diverticules, intestin irritable, petit calcul à la vésicule…je souhaiterais savoir si l’huile est compatible avec tous mes maux? Par contre je ne peux demander aucun avis à mon médecin qui n’approuve pas ce complément alimentaire!! Merci par avance de votre réponse. Cordialement. Danielle

    • kim bercet says:

      Bonjour Danièle,

      En effet les recherches montrent que l’huile est compatible avec les maux dont vous souffrez. Nous allons essayer de voir ensemble comment optimiser la prise pour que puissiez ressentir des bénéfices. Pouvez-vous me dire depuis combien de temps vous prenez de l’huile de CBD et depuis combien de temps vous prenez 3×10 gouttes/jour ?
      Ces informations nous aideront à mieux vous informer.

      On se tient à votre disposition,

      A très bientôt,
      Team Alpha-CAT

  7. Haouchet says:

    Bonjour…polyalgique ( arthrose aux 2 épaules , 2 genoux, pied droit, et discopathie sévère , et anxieuse… J aimerai savoir s’il vous plaît quel pourrai être ma posologie pour soulager tous ces maux….merci…

    • kim bercet says:

      Bonjour,

      Je viens de vous envoyer un mail en réponse à votre commentaire. Je reste disponible, n’hésitez pas à revenir vers nous si besoin.

      Bien à vous,

      Team Alpha-CAT

  8. CHAPUIS says:

    Bonjour, je souffre de fybromyalgie depuis 7 ans. Depuis un mois je suis sous CBD en fleur (16%CBD, 0,9% THC) que je vapote 3 fois par jour donc 0,45 mg. A ce jour aucun effet concluant….. Quelle huile et quel dosage serait necessaire si j’essaie l’huile ? Est il vrai qu’il faut prendre le CBD à 2 heures de tout autre médicament. Merci de votre réponse

    • kim bercet says:

      Bonjour,

      Nous venons de vous envoyer un mail en réponse à votre commentaire.
      Concernant la prise de CBD à 2h d’intervalle avec les médicaments, je me permets de répondre ici. Vous avez raison, dans les effets secondaires indésirables du CBD on retrouve son intéraction avec les médicaments. Le CBD est dégradé par le foie et inhibe l’activité de deux enzymes qui sont responsables de la dégradation de divers médicaments, vous pouvez donc avoir un médicament qui agira plus ou moins intensément qu’il ne le devrait, c’est pourquoi il est conseillé de garder 2h minimum entre la prise des cannabinoides et celle des médicaments.

      N’hésitez pas à revenir vers nous pour toute question/information.

      Bien à vous

      Team Alpha-CAT

  9. Grangier Josiane says:

    Merci pour toutes ces informations
    il est plaisant de voir que par le monde , des personnes comme vous Viennent aider leurs prochains
    continuer dans cette voix je vais vous contacter afin que vous puissiez me guider dans mon problemes
    cordialement a vous josie

  10. Grangier Josiane says:

    bonjour M Kim bercet
    je pensais qu’il me fallait vous contacter
    mais je vois que c’est par cet intermédiaire : laisser un commentaire
    mon fils Franck souffre depuis de longs mois
    ceci même après son hospitalisation et opération de son dos
    on parle certes de lui faire reprendre son travail , mails avec quel problèmes
    cordialement a vous

    • kim bercet says:

      Merci beaucoup pour votre intérêt et vos retours. N’hésitez pas à revenir vers nous si besoin, je reste disponible.

      Bien à vous

      Team Alpha-CAT

  11. David says:

    Ayant de gros problèmes musculaires et articulaire j’ai remarqué une augmentation significative de la douleur après une prise de cannabis. Pas en CBD je précise mais  » à l’ancienne » on va dire ^^
    Je ne trouve aucune infos sur le sujet d’augmentation de la douleur suite à des prises de cannabis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *